NOS LECTEURS

N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires de lecture — deux lignes suffisent — et/ou une photographie à l'adresse info@planb-editions.fr

Wow, La chaise m'a beaucoup plu, ne ressemble à rien que j'ai déjà pu lire, a un style original, et un rythme -- ou plutôt une façon de raconter -- assez inattendu. 

Bref j'ai adoré... Chapeau l'artiste !

Paris

Nabil Gharios 

Chez Marwa, au Caire

La chaise sur les rives du Nil
SGDL Lettre.jpeg
Claudio, photographe de l'eau

Rome

Avocat

J'ai bien reçu le livre et je l'ai dévoré à mon retour à Dubaï. J'aimerais pouvoir échanger par mail sur cet ouvrage formidable.

Pierre-Yves Lucas
Élie, dentiste

Liban

J'ai pratiquement terminé le livre en quelques heures , passées place Wilson sur un banc en réservant la place à côté de moi ;) J'en garde un peu car, c'est sincère, j'apprécie cette lecture. Le style est direct et parle à chacun d'entre nous je pense. L'influence de l'Orient se fait sentir également et c'est un point qui me plaît particulièrement. Un regret, un seul pour le moment, je ne connais pas encore la fin.

Toulouse

Raphaël
La chaise & Migael à Pékin

Ce que j'aime finalement dans La chaise par dessus-tout, c'est la place du silence, du non-dit, de toutes ces zones d'ombre perceptibles, qui laissent entrevoir des centaines d'autres histoires possibles.

Agrégée de lettres modernes

Annie Drimaracci

écrivain de Marine, membre de l'Académie de marine

François Bellec

Cécile et moi aimons beaucoup votre livre ; vous avez un vrai talent d'écrivain.

Michel, paysan dans le Tarn
La chaise en Normandie

Grand reporter au Monde Diplomatique

Florence Beaugé

Bravo pour ton livre. Enlevé et marrant, ça se lit comme un vrai polar !

La chaise aux "Grands Buffets"

Narbonne

Passionnant est le premier mot qui nous vient à l'esprit ! Nous avons particulièrement apprécié le style, tout en finesse, la composition, d'une très agréable lisibilité (sur le fond et la forme) et la progression qui incite le lecteur à n'abandonner que très difficilement la lecture. 

Et la fin, qui donne tout son sens au titre et à cette obsession du narrateur à vouloir à tout prix que la chaise à côté de celle qu'il occupe au Palais-Royal, reste inoccupée...

Bruxelles

Paul Jacques
La chaise à la plage
Dominique Lapeyre

Toulouse

Je viens de passer un week-end épatant dans les jardins du Palais-Royal. Un très grand merci de m'avoir offert ce plaisir. Et j'espère que ses amis les libraires vont faire un triomphe à La chaise.

Gérard devant la librairie Chapters

Fredericton, New Brunswick, Canada

La chaise et l'armurier
La chaise à l'Océan
La chaise sur le Téta à Honfleur
La chaise à Koweit
La chaise à Abidjan
Patrick, maçon et artiste, inconditionnel de Giono
La chaise à Marrakech
Christian, ambassadeur de France
Pierre, journaliste et amateur d'art, ici au Loft du Caire
Notre benjamine, 90 ans, qui aurait bien pu inspirer "la Vieille aux oiseaux"
Philippe, hôtelier et sommelier
Lucienne, libraire à Marseille de 1962 à 1989
Nada, professeure de français (de 1973 à 2002) à l'Association culturelle franco-yougoslave
La chaise au Loft
01011403-page-001.jpg

Blog

{...} en effet, le résumé était suffisamment intrigant pour que je veuille découvrir ce texte, mais sans non plus me donner des sueurs froides, et le titre ne me disait pas du tout ce que j'allais trouver dans ce roman, hormis une chaise.

Retrouvez la suite du commentaire ici :

http://mes-reves eveilles.blogspot.com

Croquette, critique littéraire...